logo de l'institut

Initiatives Pour l'Inclusion
des Déficients Visuels


Personnaliser l'affichage

L’association IPIDV est une association loi 1901. L’association emploie 50 salariés, professionnels de la déficience visuelle, qui déploient des services à destination des enfants, jeunes et adultes du département du Finistère. Ces services ont pour objet principal le travail sur l’autonomie et le développement des sens de compensation. Pour compléter le dispositif un service accessibilité délivre des conseils sur la mise en accessibilité et propose des formations.

Notre association repose sur une double compétence, de personnes déficientes visuelles capables de dire les dispositifs qui leur sont nécessaires et de professionnels de cette déficience. La combinaison de ces deux types d’expertise est mise au service de l’inclusion des personnes dans la vie ordinaire de la cité. Nous agissons donc en accompagnement des personnes, et en appui aux dispositifs de droit commun : école, entreprises, lieux culturels...

Notre équipe de professionnels intervient sur tout le département du Finistère à partir de de Brest et de Quimper.

Newsletter N°29

Notre association Arbre de Noel de l’IPIDV : Ce sera le samedi 18 décembre 2021 à la ferme du vieux bourg à Châteaulin. Merci de réserver la date. Opération Micro-don avec le centre Leclerc du Relecq-Kerhuon les 1er et 2 octobre. Un stand accueillera le grand public pour parler déficience visuelle et des micro-dons seront possibles en caisse. Merci de votre soutien.

Vous pouvez retrouver ces informations sur notre page Facebook

Les Services

Le Pass Sanitaire est mis en place : Tous les salariés sont vaccinés. Les usagers des services sont exemptés de l’obligation de présenter leur Pass ainsi que les accompagnants des enfants. Les accompagnants des adultes ainsi que tous les autres visiteurs sont tenu de présenter leur Pass à l’entrée.

Pour rappel les gestes barrières restent importants. Merci à tous de faire attention à la bonne aération des pièces et au respect de ces gestes barrières, le port du masque en particulier.

Les activités de groupe reprennent Différents regroupements seront proposés aux enfants et aux jeunes : jeux de société ; multisport ; Nature et découverte ; escalade ; Slam-atelier d’écriture ; PLR ; Menuiserie…

Pour les adultes un regroupement TaiSo sera proposé aux usagers du savs du sud Finistère

La ville de Guipavas nous ayant sommé de quitter « Hénensal », c’est un nouvel établissement scolaire qui accueille la classe IPIDV (IES) du nord, l’école Jean Rostand. Merci à la mairie de Brest.

Toujours autour de l’individualisation du calcul de l’AAH, les associations anti-validisme s’expriment. Sur la Covid-19, la fédération publie une étude et cinq pistes d’action.

Opération micro-don au profit de l’IPIDV avec le centre Leclerc de Kerhuon

L’association organise, les 1er et 2 octobre, deux journées de soutien à l’ipidv au centre de Leclerc du Relecq-Kerhuon. Des équipes seront présentes pour présenter l’association, les services et les clients seront sollicités pour un don. Ce type d’opération est très important pour nous. Cela nous permet d’acheter du matériel spécialisé que nous mettons en prêt auprès de nos usagers et cela permet de parler de la déficience visuelle avec le grand public. Nous comptons sur vous pour diffuser l’information et faire en sorte que cette opération soit un succès.

JPG - 758.5 ko
Affiche présentatant l’operation de micro-dons au profit de l’ipidv au centre Leclerc de Kerhuon les premier et deux octobre 2021-

Accessibilité : Le Collectif Handicaps aurait préféré que les ambassadeurs de l’accessibilité soient tous les membres du Gouvernement.

Paris le 3 juin 2021. Communiqué de Presse du Collectif Handicaps. Depuis la loi du 11 février 2005 qui obligeait la France à se rendre accessible en 2015, le Collectif Handicaps fait le constat que la France n’est toujours pas accessible à l’ensemble de ses concitoyens. L’accessibilité est pourtant une des conditions majeures pour l’accès aux droits, aux services, au logement, au travail, à l’école, à la culture, etc. Le 25 mai dernier, le Gouvernement a mis en place des ambassadeurs de l’accessibilité qui seront des jeunes en service civique chargés entre autres d’apporter une information aux gérants d’établissements recevant du public (ERP) de 5e catégorie à savoir les commerces de la vie quotidienne et de remplir la plateforme Accès libre. Sensibiliser les commerces aux obligations et aux moyens de se rendre accessible est un levier qui peut être intéressant à activer à la condition que les jeunes soient dûment formés et que les commissions communales d’accessibilité soient pleinement associées. Si ces conditions minimales ne sont pas réunies, nous risquons de voir le dispositif se résumer en une opération de communication. Quoi qu’il en soit, ce seul dispositif ne peut être suffisant pour lutter contre une discrimination subie quotidiennement notamment par les personnes en situation de handicap. Le Collectif Handicaps aurait préféré que les ambassadeurs de l’accessibilité soient tous les membres du Gouvernement défendant et mettant en œuvre entre autres des élections, des transports, des logements, des écoles, des universités, des services numériques, des lieux sportifs et culturels entièrement accessibles à toutes et tous. Rendre accessible un lieu, un service ou un équipement est une nécessité pour une très grande partie de la population. Il était alors attendu du Gouvernement, pour l’intérêt général, qu’il développe une politique publique de l’accessibilité efficace à destination non seulement des gestionnaires d’ERP mais aussi des producteurs d’information, des fabricants d’équipements, des créateurs de services numériques, afin que chacun, selon sa situation, puisse accéder à un lieu, utiliser un équipement, accéder à une information, être accueilli convenablement et dignement. A l’heure où les terrasses reprennent vie, le Collectif Handicaps demande que leurs extensions ne rendent pas difficile voire impossible la circulation des personnes se déplaçant en fauteuil roulant et plus généralement des personnes à mobilité réduite. Il n’y a pas besoin d’ambassadeurs pour en comprendre l’enjeu. Lors du prochain Comité interministériel du handicap, la question de l’accessibilité devra être à l’ordre du jour pour réaffirmer l’enjeu majeur de rendre la France accessible, notamment des services numériques de l’Etat et du relais téléphonique. Le Collectif Handicaps demandera aux candidates et candidats à l’élection présidentielle de s’engager pour une politique d’envergure afin de rendre la France accessible, enjeu de droit et d’intérêt général.

Newsletter N°28

Assemblée Générale Notre AG aura lieu le samedi 19 juin au matin. Elle ne pourra pas se dérouler en présentiel. Mais vous pourrez y assister par visioconférence. Et le vote pourra se faire via une plateforme sur internet. Les invitations seront envoyées par mail ou courrier très rapidement.

Il n’est pas trop tard pour vous présenter et devenir membre du conseil d’administration de notre association. Si cela vous intéresse, si vous hésitez… N’hésitez pas à vous rapprocher de notre présidente Mme Liliane Bescond : association@ipidv.org et 06 33 03 62 52

Vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur notre page Facebook, mais il reste encore de la place. Nous y partageons de nombreuses informations.

Les Services L’épidémie semble faiblir, les mesures sanitaires s’assouplissent et nous sommes tous heureux de pouvoir retrouver plus d’espace. Pour rappel les gestes barrières que nous avons appris à mettre en œuvre depuis un an maintenant restent importants. Beaucoup de nos interventions ont lieu aux domiciles des personnes, à vos domiciles. Merci de faire attention à la bonne aération des locaux et au respect de ces gestes barrières, le port du masque en particulier.

La vaccination est maintenant ouverte à tout le monde. Celle-ci est importante à titre individuel, pour sa propre protection, mais aussi pour les autres. Si en tant qu’adulte déficient visuel, vous rencontrez des difficultés à vous faire vacciner, n’hésitez pas à en faire part au service : savs@ipidv.org et 02 98 53 53 12.

Le service access / formation, contraint lui aussi par le Covid, n’a pu tenir ses réunions Iphone, ni ses réunions des référents access. Un calendrier 2021/2022 sera fixé en septembre prochain. Le cycle de formation des personnels de services à domicile se déroule normalement. 70 professionnels ont déjà suivi nos sessions.

La fermeture de l’IPIDV se sera le 13 juillet au soir pour une reprise le 19 aout.

L’institut de la vision à mis en ligne de nombreuses vidéos, souvent très didactiques sur de nombreux sujets qui nous intéressent. C’est sur leur chaine youtube

PCH parentalité

Les premières PCH-parentalité ont été octroyées dans le Finistère. Vous pouvez vous renseigner sur le site de l’administration.

La CFPSAA tire la sonnette d’alarme

Si l’accessibilité numérique résidait dans un outil interactif, les aveugles le sauraient ! C’est pourtant ce que certains voudraient faire croire en éludant la complexité du problème. Ce problème est bien connu de la CFPSAA et de ses associations, toutes dédiées à la vie quotidienne des personnes aveugles et malvoyantes. Nous menons un combat de longue haleine pour l’accessibilité numérique, particulièrement dans le domaine public. La loi nous a déjà entendus. Elle impose, depuis 2005, l’accès à tous les sites internet publics par les personnes handicapées. La réalité n’est pas aussi simple : les problèmes de coûts et les prétendus problèmes techniques servent souvent de paravent au retard constaté dans la mise en conformité de nombreux sites. Nous ne baissons pas la garde et continuons inlassablement d’expliquer à tous les niveaux qu’ils soient politiques, conceptuels ou techniques, que la seule solution se situe dans le « nativement accessible ».

Et voilà que l’UGAP (Union des Groupements d’Achats Publics) organise un Webinaire sur le thème de « l’accessibilité numérique » , le 9 février prochain. L’initiative est louable, mais, pour ce faire, l’UGAP a sélectionné la startup FACIL’iti, qu’elle présente comme « le spécialiste » français dans ce domaine et qui vient proposer un focus dédié à « l’accessibilité des contenus numériques pour les personnes en situation de handicap visuel, cognitif ou moteur ». Là, nous sommes étonnés : FACIL’iti, le spécialiste français ? Il y a peut-être du nouveau ? Oui, il y en a : FACIL’iti propose une solution innovante, qui « adapte l’affichage d’un site Web en fonction des besoins de confort visuel, moteur, cognitif, et/ou temporaire de l’internaute ». Là, nous sommes furieux : l’outil proposé n’est pas porteur lui-même, d’accessibilité, il permet tout au plus, un peu de confort pour certains utilisateurs, mais ne rend pas un site inaccessible, accessible !

Sans vouloir dénigrer l’innovation sympathique que peut représenter cet outil de confort, nous ne pouvons pas laisser passer une telle information qui tendrait à faire croire que les problèmes sont évacués d’un coup de baguette magique et qu’un gadget supplée au processus que représente la conception et la création d’un site accessible. Si cela était vrai, nous en serions très heureux.

Ce que nous dénonçons par la présente alerte c’est le fait même que l’UGAP ait procédé à ce choix. Cela nous paraît révélateur de la manière dont on évacue la question de l’accessibilité en haut lieu. Le pouvoir en place, celui-là même, qui semble nous donner des garanties, celui-là même qui s’est engagé à rendre accessible 80 % des 250 démarches administratives les plus utilisées par les usagers à l’horizon 2022, serait-il tenté par le désengagement et l’hypocrisie ?

En aucun cas, un outil de confort ne peut se substituer à l’accessibilité fondamentale. Il ne peut exonérer de l’obligation légale de rendre accessibles les sites et plateformes qui entrent dans le champ de la loi. Induire l’idée que l’on peut surseoir, une fois de plus à l’application pleine et entière de règles qui sont édictées au niveau national, européen, et international, c’est nier la citoyenneté des personnes handicapées, c’est participer à la discrimination et c’est assumer cette discrimination !

Rappel : Au niveau international : la convention des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées ratifiée par la France en 2010 dans son article 9.

Au niveau européen : outre la directive UE 2016/2102 sur les sites web d’organismes publics, la stratégie numérique de 2010, la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées 2010-2020 ou encore la directive de 2014 sur les marchés publics (article 60) évoquaient déjà l’accessibilité numérique.

Au niveau national : la loi du 11 février 2005 posait déjà ce principe dans son article 47, modifié par l’article 106 de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016. le 4 février 2021

La newsletter de la rentrée

PDF - 300.8 ko
N°26

newsletter numero 26

Word - 56.5 ko
N°26

Newsletter numéro 26

Notre association L’association organise les 2 et 3 octobre deux journées de soutien à l’ipidv au centre de Leclerc de Landerneau. Des équipes seront présentes pour présenter l’association, les services et les clients seront sollicités pour un don de deux ou cinq euros. Nous comptons sur vous pour diffuser l’information et faire en sorte que cette opération soit un succès.

En raison de la crise sanitaire, l’association suspend l’organisation de rencontres conviviales et l’arbre de Noël pour cette année 2020.

Smail Bellahcen et Michel Gaudin ont rejoint notre conseil d’administration.

Torball Le torball est un sport de ballon qui est pratiqué par des sportifs déficients visuels. Il y a chez certains des envies de créer une section sur Brest. Nous aimerions donc savoir qui sont les personnes (femmes, hommes, jeunes, moins jeunes…) qui seraient intéressées par ce sport soit pour le découvrir soit pour le pratiquer, en amateur ou en compétition : 02.98.43.41.94 ou brest@ipidv.org

Les Services La rentrée est dynamique avec de nombreuses nouvelles demandes pour le savs, comme pour l’enfance.

Le protocole Covid mis en place en mai reste valable, avec le port du masque pour les interventions, le respect des gestes barrières…

Emilie CASSIN, orthoptiste remplace de Gaëdic Ollivier sur le SAVS.

Notre classe SEES sur le nord Finistère a déménagé sur le groupe scolaire Henensal à Guipavas.

Accessibilité Nous avions déposé un projet auprès du conseil départemental concernant les personnes âgées développant une DMLA ou un autre trouble visuel. Nous avons été retenus et nous allons donc pouvoir démarrer des ateliers de découverte de matériels ou autres solutions pratiques sur nos deux sites. Nous allons aussi ouvrir des sessions de formation gratuite pour les professionnels des services à domicile ainsi que pour les professionnels des Ehpad.

Toutes celles et ceux qui veulent échanger autour de l’utilisation de leur Iphone sont bienvenus à nos réunions : accessibilite@ipidv.org

Et un intéressant article sur la question de l’emploi et du handicap

Représentation des usagers à la MDPH du Finistère

PDF - 123 ko
Communiqué de Presse CAPH29

Le collectif des associations de personnes handicapées du Finistère publie un communiqué de presse pour dire que dans les conditions actuelles, les décisions sur les dossiers que présentent les personnes handicapées à la MDPH ne peuvent plus faire l’objet d’échanges constructifs et être défendus par leurs représentants.

Covid-19 Newsletter des vacances confinées.

PDF - 245.4 ko
No25
Word - 66.5 ko
No25

La 25° newsletter de l’IPIDV, avec nous l’espérons des liens et des idées intéressantes pour tous. Bonne lecture.

Coronavirus-attestation de déplacement

L’attestation de déplacement dérogatoire est maintenant accessible sur les sites officiels. Cependant cette attestation n’est pas obligatoire, à titre exceptionnel, pour les personnes aveugles et malvoyantes, sous condition de présenter une carte d’invalidité. Par contre votre accompagnateur, s’il y en a un, doit bien présenter cette attestation.

Newsletter 24, Confinement 3° semaine.

Word - 69.5 ko
No24

Newsletter-24

PDF - 241.3 ko
No24

Newsletter-24

Nous vous proposons une nouvelle newsletter spéciale "confinement" avec des liens, des idées d’activités, du culturel et un projet participatif élaboré par les éducatrices. Bonne lecture !

Affichette à monter en cas d’hospitalisation

PDF - 244.8 ko
AFFICHETTE HOSPITALISATION

A montrer à l’hopital

Nous avons produit une petite affiche, simple, que vous pouvez emmener avec vous en cas d’hospitalisation. Elle est conçue pour améliorer la communication entre vous et le personnel hospitalier.

Newsletter 23, Spéciale Coronavirus

Word - 62.5 ko
N°23

Newsletter 23 ipidv format doc

PDF - 329.9 ko
N°23

Newsletter 23 ipidv format pdf

Bonjour, en cette période de confinement, nous vous proposons une newsletter un peu particulière, avec de nombreux liens, pour garder le moral bien sur mais aussi pour des activités culturelles, sportives, éducatives ou pédagogiques.

Coronavirus : Quelques idées pour associer votre enfant à la vie quotidienne de la maison

La déficience visuelle entraine, pour votre enfant, des difficultés à appréhender l’environnement proche, à comprendre l’utilisation des ustensiles et outils du quotidien. Même s’il est jeune et pas encore autonome, il est intéressant qu’il comprenne ce qui se passe autour de lui à la maison. En le guidant lui parlant de ce que l’on fait il se familiarisera progressivement à la vie de la maison. Il sera de plus en plus curieux et intéressé, il aura également moins de peur ou d’appréhension face aux activités nouvelles. Il est possible que votre enfant montre des réticences à manipuler, toucher,… dans ce cas n’insistez pas trop et revenez une autre fois sur l’activité. Expliquer lui bien ce que vous allez faire, décrivez vos gestes, les objets. Félicitez le, il est génial ce petit !! N’hésitez pas à nous faire un retour, et à partager vos idées avec nous ! Nous avons classé les activités par secteur de la maison

Dans la cuisine : Vous pouvez l’associer à la préparation des repas : Toucher les fruits, les légumes, les aliments crus, cuits, les pâtes, le riz, définir leur qualité, lisse, doux, rugueux, humide, sec, terreux… On peut aussi sentir les aliments cuit, cru. Il est aussi possible de vérifier la température en mettant la main à une dizaine de centimètres de la source de chaleur. N’hésitez pas à toucher avant et après avoir épluché un légume pour comparer les deux situations. Ouvrir le robinet, puis laver les légumes, aller chercher la casserole elle est froide en métal, la remplir d’eau, apprendre à mettre le couvercle...

D’autres idées en cuisine : Comparer, trier les différents ustensiles, boites plastiques, pots en verre, casseroles (par taille), assiettes… Ouvrir la porte de réfrigérateur, chercher le yaourt ou autre. Qu’est- ce qu’il y a derrière la porte de ce placard ? ouvrir, fermer... Qu’est-ce qu’il y a dans ce tiroir, trier les couverts et comparer les différents modèles de cuillères, en bois, en métal, en plastique. Votre enfant peut aussi mettre la table avec vous. A la fin du repas il peut aider à nettoyer la table, à une éponge, à la presser... A la cuisine votre enfant peut aussi aider à ouvrir les emballages, comparer les textures (en carton, en plastique…). Vous pouvez aussi lui faire trier des pâtes par forme. Et on peut bien sur faire des gâteaux ensemble, utiliser un batteur électrique...

Dans la salle de bain, vous pouvez prendre du temps avec votre enfant pour l’aider à mettre le savon dans la main, se savonner, se laver les mains. Dans la baignoire, on peut jouer à transvaser de l’eau avec un verre, une bouteille, comparer les poids, vide, rempli, remplir vider... Enfin on peut comparer peigne et brosse, se brosser les cheveux, de se brosser les dents.

Dans la chambre : Explorer l’armoire, la commode, aller chercher le vêtement demandé puis on peut rier les chaussettes, les culottes chacun dans une boite. On peut aussi remettre la couette sur le lit et bien sur l’associer le au rangement des jouets...

Dans le jardin, prendre le temps d’une exploration, toucher, sentir l’herbe, les fleurs, les arbres... Arracher avec les mains de l’herbe, planter des graines...

Week-End Pré-lecture Langage et Représentation

On est fier de vous présenter un petit court métrage réalisé à l’occasion d’un W.E PLR (pré-lecture Langage et Représentation). Un W.E. avec les parents et les enfants pour des explorations sensori-motrices afin de s’approprier une histoire. Sur notre chaine Youtube.

L’ANPEA sur l’école Inclusive et l’INJA

L’Association Nationale des Parents d’enfants Aveugles et malvoyants à laquelle notre association adhère s’est positionné sur les débats en cours au sujet de la transformation de l’INJA.

PDF - 111.5 ko
ANPEA-INJA

ANPEAsurINJAetEcole-Inclusive

Ce débat c’est aussi l’occasion de revenir sur ce que nous souhaitons comme école inclusive. C’est un enjeux essentiel. Nous attendons beaucoup pour l’amélioration de la scolarisation des enfants déficients visuels. Vous le lirez, les positions de l’ANPEA sont très proches de celles que nous tenons et que vous pouvez retrouver sur ce site.

École Inclusive

De nombreuses personnes et institutions se penchent actuellement sur la question de l’école inclusive.

PDF - 332.8 ko
Ecole Inclusive

Nos réflexions sur l’école inclusive

Notre association, dont l’histoire "inclusive" est longue de plus de trente années souhaite partager quelques réflexions issues de notre pratique de terrain, de notre travail d’accompagnement médico-social auprès des enfants déficients visuels du Finistère, de leurs familles et de forts nombreux partenaires. N’hésitez pas à partager. Vous pouvez télécharger le fichier pdf joint ou si vous préférez lire l’article sur notre site.

Accessibilité

Difficile de se rendre compte des difficultés au quotidien du déplacement des personnes aveugles ou malvoyantes. Pourtant de simples et peu onéreux dispositifs peuvent être mis en place. Explication en image : cliquez dans les cadres.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contact | Mentions légales | Haut de page | SPIP