logo de l'institut

Initiatives Pour l'Inclusion
des Déficients Visuels


Personnaliser l'affichage

L’association IPIDV est une association loi 1901. L’association emploie 50 salariés, professionnels de la déficience visuelle, qui déploient des services à destination des enfants, jeunes et adultes du département du Finistère. Ces services ont pour objet principal le travail sur l’autonomie et le développement des sens de compensation. Pour compléter le dispositif un service accessibilité délivre des conseils sur la mise en accessibilité et propose des formations.

Notre association repose sur une double compétence, de personnes déficientes visuelles capables de dire les dispositifs qui leur sont nécessaires et de professionnels de cette déficience. La combinaison de ces deux types d’expertise est mise au service de l’inclusion des personnes dans la vie ordinaire de la cité. Nous agissons donc en accompagnement des personnes, et en appui aux dispositifs de droit commun : école, entreprises, lieux culturels...

Notre équipe de professionnels intervient sur tout le département du Finistère à partir de de Brest et de Quimper.

Nouveau dispositif d’aide aux aidants

Si vous êtes un aidant d’un proche adulte en situation de handicap visuel, nous avons mis en place :

  • Une écoute téléphonique tous les jeudis de 14H30 à 18H30 au 06 09 24 49 54
  • Un accueil physique un jeudi par mois de 14H30 à 16H00. Dates : 14 mars à Quimper ; 23 mars au Relecq-Kerhuon ; 11 avril Quimper ; 25 avril Relecq-Kerhuon ; 16 mai Quimper ; 30 mai Relecq-Kerhuon ; 13 juin Quimper et 27 juin Relecq-Kerhuon ; 12 septembre Quimper ; 26 septembre Relecq-Kerhuon ; 10 octobre Quimper ; 31 octobre Relecq-Kerhuon ; 14 novembre Quimper ; 28 novembre Relecq-Kerhuon ; 12 décembre Quimper ; 19 décembre Relecq-Kerhuon

Présentation de matériel

La société Eurobraille qui conçoit et commercialise des solutions techniques pour les personnes déficientes visuelles, sera présente à l’IPIDV pour de la présentation de matériel (ordinateur et plage braille, impression relief, loupes et télé-agrandisseur...) la semaine prochaine.

le mardi 14 novembre au Relecq-Kerhuon (rue Alfred Sauvy) de 9H à 12H et de 14H à 16H et sur Quimper (50 rue du Président Sadate) le mercredi 15 de 9H00 à 12H.

C’est ouvert au public.

Catalogue de Formation

Nous sommes de plus en plus engagé dans des actions de formation visant des personnels, professionnels (...) en lien avec des personnes déficientes visuelles. Nous avons donc élargi notre offre de formation que vous pouvez découvrir dans le catalogue joint. Pour toutes questions, précisions, demandes particulière : accessibilite@ipidv.org

PDF - 360.2 ko
CATALOGUE FORMATIONS 2023-2024 IPIDV

Notre catalogue de formation pour 2023 2024

Accessibilité : Le Collectif Handicaps aurait préféré que les ambassadeurs de l’accessibilité soient tous les membres du Gouvernement.

Paris le 3 juin 2021. Communiqué de Presse du Collectif Handicaps. Depuis la loi du 11 février 2005 qui obligeait la France à se rendre accessible en 2015, le Collectif Handicaps fait le constat que la France n’est toujours pas accessible à l’ensemble de ses concitoyens. L’accessibilité est pourtant une des conditions majeures pour l’accès aux droits, aux services, au logement, au travail, à l’école, à la culture, etc. Le 25 mai dernier, le Gouvernement a mis en place des ambassadeurs de l’accessibilité qui seront des jeunes en service civique chargés entre autres d’apporter une information aux gérants d’établissements recevant du public (ERP) de 5e catégorie à savoir les commerces de la vie quotidienne et de remplir la plateforme Accès libre. Sensibiliser les commerces aux obligations et aux moyens de se rendre accessible est un levier qui peut être intéressant à activer à la condition que les jeunes soient dûment formés et que les commissions communales d’accessibilité soient pleinement associées. Si ces conditions minimales ne sont pas réunies, nous risquons de voir le dispositif se résumer en une opération de communication. Quoi qu’il en soit, ce seul dispositif ne peut être suffisant pour lutter contre une discrimination subie quotidiennement notamment par les personnes en situation de handicap. Le Collectif Handicaps aurait préféré que les ambassadeurs de l’accessibilité soient tous les membres du Gouvernement défendant et mettant en œuvre entre autres des élections, des transports, des logements, des écoles, des universités, des services numériques, des lieux sportifs et culturels entièrement accessibles à toutes et tous. Rendre accessible un lieu, un service ou un équipement est une nécessité pour une très grande partie de la population. Il était alors attendu du Gouvernement, pour l’intérêt général, qu’il développe une politique publique de l’accessibilité efficace à destination non seulement des gestionnaires d’ERP mais aussi des producteurs d’information, des fabricants d’équipements, des créateurs de services numériques, afin que chacun, selon sa situation, puisse accéder à un lieu, utiliser un équipement, accéder à une information, être accueilli convenablement et dignement. A l’heure où les terrasses reprennent vie, le Collectif Handicaps demande que leurs extensions ne rendent pas difficile voire impossible la circulation des personnes se déplaçant en fauteuil roulant et plus généralement des personnes à mobilité réduite. Il n’y a pas besoin d’ambassadeurs pour en comprendre l’enjeu. Lors du prochain Comité interministériel du handicap, la question de l’accessibilité devra être à l’ordre du jour pour réaffirmer l’enjeu majeur de rendre la France accessible, notamment des services numériques de l’Etat et du relais téléphonique. Le Collectif Handicaps demandera aux candidates et candidats à l’élection présidentielle de s’engager pour une politique d’envergure afin de rendre la France accessible, enjeu de droit et d’intérêt général.

PCH parentalité

Les premières PCH-parentalité ont été octroyées dans le Finistère. Vous pouvez vous renseigner sur le site de l’administration.

La CFPSAA tire la sonnette d’alarme

Si l’accessibilité numérique résidait dans un outil interactif, les aveugles le sauraient ! C’est pourtant ce que certains voudraient faire croire en éludant la complexité du problème. Ce problème est bien connu de la CFPSAA et de ses associations, toutes dédiées à la vie quotidienne des personnes aveugles et malvoyantes. Nous menons un combat de longue haleine pour l’accessibilité numérique, particulièrement dans le domaine public. La loi nous a déjà entendus. Elle impose, depuis 2005, l’accès à tous les sites internet publics par les personnes handicapées. La réalité n’est pas aussi simple : les problèmes de coûts et les prétendus problèmes techniques servent souvent de paravent au retard constaté dans la mise en conformité de nombreux sites. Nous ne baissons pas la garde et continuons inlassablement d’expliquer à tous les niveaux qu’ils soient politiques, conceptuels ou techniques, que la seule solution se situe dans le « nativement accessible ».

Et voilà que l’UGAP (Union des Groupements d’Achats Publics) organise un Webinaire sur le thème de « l’accessibilité numérique » , le 9 février prochain. L’initiative est louable, mais, pour ce faire, l’UGAP a sélectionné la startup FACIL’iti, qu’elle présente comme « le spécialiste » français dans ce domaine et qui vient proposer un focus dédié à « l’accessibilité des contenus numériques pour les personnes en situation de handicap visuel, cognitif ou moteur ». Là, nous sommes étonnés : FACIL’iti, le spécialiste français ? Il y a peut-être du nouveau ? Oui, il y en a : FACIL’iti propose une solution innovante, qui « adapte l’affichage d’un site Web en fonction des besoins de confort visuel, moteur, cognitif, et/ou temporaire de l’internaute ». Là, nous sommes furieux : l’outil proposé n’est pas porteur lui-même, d’accessibilité, il permet tout au plus, un peu de confort pour certains utilisateurs, mais ne rend pas un site inaccessible, accessible !

Sans vouloir dénigrer l’innovation sympathique que peut représenter cet outil de confort, nous ne pouvons pas laisser passer une telle information qui tendrait à faire croire que les problèmes sont évacués d’un coup de baguette magique et qu’un gadget supplée au processus que représente la conception et la création d’un site accessible. Si cela était vrai, nous en serions très heureux.

Ce que nous dénonçons par la présente alerte c’est le fait même que l’UGAP ait procédé à ce choix. Cela nous paraît révélateur de la manière dont on évacue la question de l’accessibilité en haut lieu. Le pouvoir en place, celui-là même, qui semble nous donner des garanties, celui-là même qui s’est engagé à rendre accessible 80 % des 250 démarches administratives les plus utilisées par les usagers à l’horizon 2022, serait-il tenté par le désengagement et l’hypocrisie ?

En aucun cas, un outil de confort ne peut se substituer à l’accessibilité fondamentale. Il ne peut exonérer de l’obligation légale de rendre accessibles les sites et plateformes qui entrent dans le champ de la loi. Induire l’idée que l’on peut surseoir, une fois de plus à l’application pleine et entière de règles qui sont édictées au niveau national, européen, et international, c’est nier la citoyenneté des personnes handicapées, c’est participer à la discrimination et c’est assumer cette discrimination !

Rappel : Au niveau international : la convention des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées ratifiée par la France en 2010 dans son article 9.

Au niveau européen : outre la directive UE 2016/2102 sur les sites web d’organismes publics, la stratégie numérique de 2010, la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées 2010-2020 ou encore la directive de 2014 sur les marchés publics (article 60) évoquaient déjà l’accessibilité numérique.

Au niveau national : la loi du 11 février 2005 posait déjà ce principe dans son article 47, modifié par l’article 106 de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016. le 4 février 2021

Et un intéressant article sur la question de l’emploi et du handicap

Représentation des usagers à la MDPH du Finistère

PDF - 123 ko
Communiqué de Presse CAPH29

Le collectif des associations de personnes handicapées du Finistère publie un communiqué de presse pour dire que dans les conditions actuelles, les décisions sur les dossiers que présentent les personnes handicapées à la MDPH ne peuvent plus faire l’objet d’échanges constructifs et être défendus par leurs représentants.

Week-End Pré-lecture Langage et Représentation

On est fier de vous présenter un petit court métrage réalisé à l’occasion d’un W.E PLR (pré-lecture Langage et Représentation). Un W.E. avec les parents et les enfants pour des explorations sensori-motrices afin de s’approprier une histoire. Sur notre chaine Youtube.

L’ANPEA sur l’école Inclusive et l’INJA

L’Association Nationale des Parents d’enfants Aveugles et malvoyants à laquelle notre association adhère s’est positionné sur les débats en cours au sujet de la transformation de l’INJA.

PDF - 111.5 ko
ANPEA-INJA

ANPEAsurINJAetEcole-Inclusive

Ce débat c’est aussi l’occasion de revenir sur ce que nous souhaitons comme école inclusive. C’est un enjeux essentiel. Nous attendons beaucoup pour l’amélioration de la scolarisation des enfants déficients visuels. Vous le lirez, les positions de l’ANPEA sont très proches de celles que nous tenons et que vous pouvez retrouver sur ce site.

École Inclusive

De nombreuses personnes et institutions se penchent actuellement sur la question de l’école inclusive.

PDF - 332.8 ko
Ecole Inclusive

Nos réflexions sur l’école inclusive

Notre association, dont l’histoire "inclusive" est longue de plus de trente années souhaite partager quelques réflexions issues de notre pratique de terrain, de notre travail d’accompagnement médico-social auprès des enfants déficients visuels du Finistère, de leurs familles et de forts nombreux partenaires. N’hésitez pas à partager. Vous pouvez télécharger le fichier pdf joint ou si vous préférez lire l’article sur notre site.

Accessibilité

Difficile de se rendre compte des difficultés au quotidien du déplacement des personnes aveugles ou malvoyantes. Pourtant de simples et peu onéreux dispositifs peuvent être mis en place. Explication en image : cliquez dans les cadres.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contact | Mentions légales | Haut de page | SPIP